Bilan du développement socioéconomique du pays en 2016 et priorités du programme économique pour 2017

14 janvier 2017, le Cabinet des ministres a tenu une réunion pour examiner les résultats du développement socioéconomique du pays en 2016 et déterminer les principaux axes et les priorités dans le cadre du programme économique et social pour 2017. Le président de la République, Chavkat Mirzioïev, a présenté un rapport à cette occasion.

Dirigeants de la Chambre législative et du Sénat de l’Oliy Majlis (parlement), conseillers d’État du président de la République, membres du gouvernement, dirigeants des organisations économiques et des associations, représentants du Jokarghi Kenes et du Conseil des ministres de la République du Karakalpakistan, hokim de régions, de villes et de districts étaient présents en réunion. De même, les collaborateurs des autorités publiques locales, des directions territoriales des services ministériels, des départements et des entreprises, ainsi que des entrepreneurs ont suivi en direct cette séance gouvernementale élargie, organisée sous forme de visiéoconférence pour la première fois.

Présentant son rapport, le chef de l’État a fait observer que la poursuite de la mise en oeuvre successive du « modèle ouzbek » de développement, du programme de réformation, des transformations structurelles et de la modernisation nationale, élaborés sous la direction du Premier président de la République d’Ouzbékistan Islam Karimov, a permis en 2016 de maintenir des rythmes hauts et stables de la croissance économique et un équilibre macroéconomique, d’augmenter le niveau et la qualité de vie de la population.

En 2016, le produit intérieur brut a progressé de 7,8 %, le volume de la production industrielle 6,6 %, les travaux de construction de 12,5 %, le commerce de détail de 14,4 %, le secteur des services de 12,5 %. Le Budget de l’État a accusé un excédent de 0,1 % par rapport au PIB. Le taux d’inflation n’a pas dépassé les paramètres prévisionnels en composant 5,7 %.

L’économie nationale a connu l’investissement de plus de 16,6 milliards de dollars américains, soit une augmentation de 9,6 % par rapport à l’an 2015. Le volume des investissements et des crédits étrangers assimilés a augmenté de 11,3 %, en dépassant 3,7 milliards de dollars américains. La réalisation de 164 grands projets d’investissement de volume total de 5,2 milliards de dollars américains s’est achevée, y compris le lancement de la production d’automobiles « T-250 » au sein de l’entreprise GM Uzbekistan, l’élargissement de l’usine de ciment de Djizakh, etc.

En outre, l’année passée a connu la construction de la nouvelle ligne ferroviaire électrifiée entre Angren et Pap avec un tunnel de 19 km traversant le col de Kamchik. Cette dernière a permis de relier la vallée de Ferghana avec les autres régions du pays par une communication de transport fiable. De même, le mouvement des trains à grande vitesse « Afrosiyob » a été mis en place entre Tachkent et Boukhara.

Les mesures cohérentes prises en matière de modernisation et de diversification du système de l’agriculture ont assuré la hausse de la production des marchandises agricoles de 6,6 %, particulièrement, l’augmentation de la production de fruits et de légumes de 11,2 %, de pommes de terre de 9,7 %, de cucurbitacées de 10,4 %.

Quant aux mesures prises en matière de soutien et de protection de la propriété privée et de l’entrepreneuriat, ces dernières ont favorisé la création en 2016 de quelque 32 mille nouveaux acteurs des affaires, soit une augmentation de 18 % par rapport à l’année précédente. La part des petites entreprises dans le PIB et dans l’industrie a atteint 56,9 % et 45 % respectivement.

Les revenus réels de la population ont augmenté de 11% grâce aux transformations structurelles positives et aux hauts rythmes de croissance économique. Le salaire des employés des organisations publiques a crû de 15 %, les montants des pensions et des prestations sociales de 12,1 %. Le placement a été assuré pour 726 mille personnes, dont 438,5 mille sont les nouveaux diplômés des établissements d’enseignement.

Un large ensemble de mesures ont été prises dans le domaine de la protection de la maternité et de l’enfance dans le cadre du Programme national adopté en rapport avec la proclamation de l’Année de la santé maternelle et infantile.

Dans son rapport, le président a appelé l’attention sur l’analyse détaillée des problèmes non résolus et des ressources non utilisées entièrement, s’arrêtant en particulier sur les propositions importantes et les missions stratégiques à mettre en œuvre pour atteindre les objectifs prioritaires du programme économique et social national en 2017. En ce rapport, l’attention particulière s’est concentrée sur les missions prioritaires liées au maintien d’un dialogue permanent et ouvert avec la population dans le cadre du Programme national adopté à l’occasion de la proclamation de l’année 2017 « Année du dialogue avec le peuple et des intérêts de l’homme », ainsi que sur la poursuite de la politique sociale active, orientée sur l’amélioration continue du niveau et de la qualité de vie, du bien-être matériel de la population.

Le gouvernement, les responsables des services ministériels, des départements, des organisations économiques et des organes locaux du pouvoir exécutif ont été ainsi chargés de prendre des mesures concrètes et requises en matière d’élimination des défauts que l’observe dans le développement des secteurs économiques et des territoires, afin de maintenir de hauts rythmes de croissance économique, poursuivre la politique de l’investissement active, augmenter le potentiel d’exportation du pays, le développement intensif et intégré des territoires, renforcer la protection des droits et des intérêts de l’entrepreneuriat, réduire successivement le rôle et la présence de l’État dans la gestion économique et perfectionner le travail des organismes publics.

Des tâches et des mesures importantes ont été tracées pour réaliser des programmes ciblés dans le secteur du bâtiment, en vue développer encore et moderniser les infrastructures socioéconomiques, routières, transports et communications, qui assurent des conditions de vie améliorées pour la population dans les villes et les villages.

De même, durant la réunion gouvernementale, le Premier ministre et ses adjoints, les dirigeants d’un nombre de ministères, de départements et d’organisations économiques ont présenté leurs rapports, ainsi que le président du Jokarghi Kenes, les responsables des régions et de la ville de Tachkent.

Certains responsables ont été critiqués pour les ruptures et les défauts commis, le manque d’initiative dans leurs activités, et ont été appelés à prendre des mesures nécessaires afin de résoudre les problèmes existants et à accomplir avec succès les missions leur confiées sur le chemin du développement des secteurs économiques et des territoires de la République.

Suite aux discussions, le gouvernement a adopté une décision définissant les mesures pratiques visant à l’assurance de la mise en oeuvre des directions et des priorités du développement socioéconomique du pays pour 2017.

 

OuzA
Share This Post:

Manager Ouzbekistan