Le Cabinet des Ministres de la République d’Ouzbékistan

Adresse : 5, Place Mustaqillik
100078, Tachkent
Bureau du Premier Ministre : +998 (71) 239-82-95
Secrétariat : +998 (71) 239-86-76
Chancellerie : +998 (71) 239-82-60, 239-84-86
Bureau de réception des citoyens, des lettres et des demandes :
Tél. :+998 (71) 239-81-14
Fax : +998 (71) 239-84-63
http://www.gov.uz/eng

Information générale :

Le Cabinet des Ministres (Vazirlar Mahkamasi) étant l’organe exécutif de la République d’Ouzbékistan, représente le gouvernement de la République. Il veille au fonctionnement efficace de l’économie, au développement social et culturel, à l’exécution des lois et d’autres décisions d’Oliy Majlis (l’organe législatif de la République), des décrets et ordonnances du Président de la République d’Ouzbékistan.

Cabinet des Ministres :

– fonctionne sur la base de la Loi de la République d’Ouzbékistan du 6 Mai, 1993 № 818-XII “Le Cabinet des Ministres de la République d’Ouzbékistan»;

– est à la tête du système gouvernemental, coordonne et veille à l’activité des organismes créés pour la  gestion économique;

– conformément à la loi est compétent sur toutes les questions de gestion publique et économique sous la juridiction de la République d’Ouzbékistan;

– a droit d’initiative au niveau législatif;

– dans son activité est guidé par les principes de collégialité, la démocratie et la légitimité, en tenant compte des intérêts de toutes les nations et nationalités habitant dans la République d’Ouzbékistan;

– en conformité avec la législation actuelle, émet des décisions et des ordonnances contraignantes pour l’ensemble de tous les organismes, entreprises, institutions, organisations, responsables et citoyens du territoire de la République d’Ouzbékistan.

Les décisions du Cabinet des Ministres ayant un caractère normatif, sont publiées dans la Collection des Ordres du Gouvernement de la République d’Ouzbékistan, et en cas d’urgence sont largement et immédiatement  promulguées au public par les médias.

Le Cabinet est le créateur du journal « Pravda Vostoka » (« Vérité de l’Orient »), et co-fondateur du journal « Narodnoe slovo » (en russe) et « Khalq Suzi » (en ouzbèke, « Voix du peuple »).