Festival de la jeunesse à Tachkent

14_2_

Le festival de la jeunesse consacré au 25e anniversaire de l’indépendance nationale s’est tenu à Tachkent, sous la devise « Nous sommes les enfants du grand pays ».

Ce festival annuel conduit depuis 2011 a été organisé par le mouvement public de la jeunesse Kamolot en collaboration avec les Affaires culturelles et sportives, l’Enseignement supérieur et secondaire spécialisé, l’Éducation nationale et d’autres organisations et institutions dans le but de tenir la jeunesse au courant des réformes d’envergure sociopolitiques et économiques, de lui présenter des renouvellements et transformations dans le pays, de promouvoir sa participation active à la vie sociale et politique du pays et de la protéger contre toute influence négative de la « culture de masse ».

Dans le cadre du festival, quelque vingt projets et activités ont été réalisés dans tous les établissements d’enseignement général, les mahalla, les unités militaires, les jardins et les zones de repos de la capitale. C’était également l’occasion pour la jeunesse de rencontrer des députés, les représentants Conseils locaux des députés populaires, des écrivains et poètes, des artistes, des gagnants des concours internationaux divers. Outre les festivals du livre, des projections de films et de spectacles nationaux ont eu lieu dans les cinémas et les théâtres de la capitale.

Dans les districts de Chaïkhantahour, de Younoussabad, de Yachnabad, de Bektemir et de Mirabad, la jeunesse s’est rencontrée avec les hokim. De divers rendez-vous et rencontres en table ronde ont été organisés pour aborder en présence de la jeunesse des problèmes actuels, comme l’influence de la « culture de masse » sur la spiritualité, le trafic de personnes, l’extrémisme religieux et le terrorisme, ainsi que les questions liées à l’emploi.

Le festival s’est clôturé par un gala présenté sur la scène d’été du Palais du Turkistan. Alors, les jeunes reconnus comme les plus actifs participants aux activités ont été récompensés par le Conseil central du mouvement de la jeunesse Kamolot et la ville de Tachkent.

 

Par Bekzod Hidoyatov. Photo d’Otabek Mirsoatov. OuzA
Share This Post:

Manager Ouzbekistan