Forum économique ouzbéko-sud-coréen

Les milieux d’affaires ouzbeks et sud-coréens se sont rencontrés lundi 23 novembre au Business-centre international à Tachkent.

Ce forum d’affaires dédié aux enjeux majeurs du développement continu de la coopération commerciale, économique et d’investissement entre l’Ouzbékistan et la Corée du Sud, s’est déroulé en présence de dirigeants des services ministériels et des départements, des compagnies et konzerns ouzbeks et sud-coréens, engagés dans les secteurs divers tels que les rapports économiques extérieurs, le commerce, les investissements, l’industrie du pétrole et du gaz, la géologie et les ressources minérales, la production de matériaux de construction, la construction mécanique, l’industrie alimentaire et chimique, la pharmaceutique, les transports et les communications de transport, la logistique, les technologies de l’information, les techniques électroniques, les services municipaux, les petites entreprises et l’entrepreneuriat privé et d’autres.

Le vice-ministre des Rapports économiques extérieurs, des Investissements et du Commerce de la République d’Ouzbékistan Shavkat Tulaganov, le vice-ministre du Commerce, de l’Industrie et de l’Énergie de la République de Corée Woo Tae-Hee et l’ambassadeur extraordinaire et plénipotentiaire de la République de Corée en Ouzbékistan Lee Wook-Heon ont pris parole lors du forum pour évoquer le développement successif de la coopération entre les deux pays dans tous les domaines. La coopération s’appuie sur les accords bilatéraux parvenus lors des entretiens de haut niveau entre les chefs d’État. En particulier, la visite d’État du président Islam Karimov en Corée du Sud, effectuée en mai dernier, a monté les relations bilatérales à un plus haut niveau.

La République de Corée est un des partenaires stratégiques fiables de l’Ouzbékistan. Pour la coopération dans le domaine commercial, les deux pays suivent la clause de la nation la plus favorisée. Signés entre les deux pays, les accords sur le commerce, la promotion et la protection mutuelle des investissements, l’évitement de la double imposition et la prévention de l’évasion pour l’impôt sur le revenu et le capital servent au développement des rapports commerciaux et économiques.

L’économie en développement stable de l’Ouzbékistan et sa situation géographique favorable ainsi que ses communications de transport modernes et sa stratégie profondément réfléchie en matière d’attrait des investissements augmentent l’intérêt des milieux d’affaires sud-coréens pour la coopération avec notre pays. En Ouzbékistan, on estime le fonctionnement des représentations de 72 firmes et sociétés de Corée du Sud et de 439 entreprises communes lancées en coopération avec les investisseurs de ce pays. Elles sont présentes dans des secteurs prometteurs comme le pétrole et le gaz, la pétrochimie, le secteur minier et métallurgique, la construction d’automobile, le commerce, les textiles, l’industrie alimentaire, la santé publique, l’électronique et d’autres. En 2014, le volume des échanges commerciaux entre les deux pays a composé 2 milliards de dollars. L’indice a été estimé à 1,2 milliard de dollars pour la période de janvier à septembre de l’année courante.

Le forum a ainsi permis de marquer que l’Ouzbékistan et la Corée du Sud disposent de l’énorme potentiel pour développer encore la coopération commerciale et économique.

« L’Ouzbékistan est un partenaire stratégique important de la Corée du Sud en Asie centrale », a souligné le vice-ministre sud-coréen du Commerce, de l’Industrie et de l’Énergie en estimant que le forum de ce jour servirait au renforcement futur de la coopération mutuellement avantageuse dans le domaine commercial et économique et de l’investissement.

Au forum, les parties ont abordé le potentiel économique et d’investissement de l’Ouzbékistan et les possibilités de coopération dans l’industrie pétrochimique, la production de matériaux de construction, la pharmaceutique. Les représentants des milieux d’affaires sud-coréens ont été familiarisés avec les réformes d’envergure réalisées en Ouzbékistan, les garanties de l’entrepreneuriat privé et les avantages du lancement des affaires sur les zones industrielles à Navoï, à Jizzakh et à Angren.

L’évènement a permis d’échanger des vues avec les représentants de quelque quarante sociétés sud-coréennes sur l’usage efficace des ressources économiques et des possibilités de coopération des deux pays. Ont été discutées les questions liées au développement de la coopération dans les secteurs mentionnés et à la participation des sociétés sud-coréennes au processus de la privatisation en Ouzbékistan.

Une bourse de coopération a eu lieu ce même jour en présence de représentants des affaires des deux pays. Les hommes d’affaires ont échangé des opinions sur l’élaboration et la réalisation commune des projets prometteurs mutuellement bénéfiques.

Nous rappelons que plus de 170 représentants de quelque cent entreprises sud-coréennes avaient pris part au Forum international de l’investissement organisé les 5 et 6 novembre derniers à Tachkent. Ce dernier avait permis de signer des contrats bilatéraux de somme totale de 1,1 milliard de dollars américains.

Share This Post:

Manager Ouzbekistan