HISTOIRE D’OUZBÉKISTAN

Les premières indications historiques sur la population de l’Asie centrale, y compris l’Ouzbékistan, remontent au milieu de I millénaire av. J.C.  Le pouvoir de la dynastie perse des Achéménides est établi en Asie Centrale au VI siècle av. J.C. ;  Alexandre de Macédoine a mis fin à cette dynastie au IVème siècle av. J.C. Plus tard le territoire de l’Ouzbékistan fera (entièrement ou partiellement)  partie des grands anciens états – successeurs de l’empire d’Alexandre de Macédoine- des Séleucides (IVème-IIIème siècles), le royaume gréco-bactrien (IIIème-IIème siècles av. J.C.), le puissant Empire Kouchan de l’Inde Centrale (fin du I siècle  av. J.C. – IVème siècle après J.C.)

Différentes cultures et civilisations ont contribué à la formation de l’ethnie ouzbek, qui avait des racines turques et qui était majoritaire. L’évolution historique des Ouzbeks s’est déroulée dans les conditions des contacts proches et de fusion avec les peuples et la culture iraniens.

L’Asie Centrale, y compris le territoire de l’Ouzbékistan, a été conquise par les Arabes et rattachée au territoire de khalifat arabe au  VIIIème siècle. La conquête a été accompagnée de l’introduction de l’islam. La nouvelle religion s’est répandue vite parmi la population, bien que celle-ci tenait partiellement au  zoroastrisme et à quelques autres religions (Bouddhisme, manichéisme, christianisme nestorienne). L’expansion de l’islam a amené cette région dans la zone de la civilisation islamique.

Le pouvoir des dynasties locales suivait la domination des Arabes à la fin de IXème siècle. Les états des Samanides, Karakhanides et Seldjoukides existaient sur le territoire de l’Ouzbékistan du IXème  jusqu’à XIIème siècle.

Au début de XIIIème siècle l’Asie Centrale (avec l’Azerbaïdjan et l’Iran)  n’est pas restée longtemps comme une partie de l’état des Khorazm-Shahs, qui a cessé son existence sous le coup des hordes de Gengis Khan. Le pouvoir a passé bientôt à la dynastie de Timourides. C’était le temps du développement plus élevé de l’économie et l’épanouissement de la culture (la deuxième moitié de XIVème – XVème siècles). Samarkand était la capitale de l’état d’Amir Timour  (Tamerlan). L’état des Timourides a rassemblé un territoire immense, ayant créé un espace juridique et économique commun. Cette époque et la monarchie absolue, formée à ce temps, peuvent être définies comme la base de la formation de la structure de l’État national de l’Ouzbékistan.

A la fin du XVème et au début du XVIème siècle,  les Chaybanides ont succédé aux  Timourides. Il y avait trois khanats ouzbeks sur le territoire de l’Ouzbékistan pendant environ quatre siècles, à partir du XVIème siècle et jusqu’à la conquête de l’Asie Centrale par la Russie dans la deuxième moitié de XIXème siècle : le Khanat de Boukhara (devenu au  milieu XVIIIème un émirat), le Khanat de Khiva et le Khanat de Kokand.

Dans la deuxième moitié de XIXème siècle, la plus grande partie de l’Asie Centrale, y compris l’Ouzbékistan actuel, était annexée à la Russie. Le gouvernement général du Turkestan a été formé.

Après la révolution en Russie, deux républiques nationales soviétiques ont été créées en 1920 (la République de Boukhara et la République de Khorazm).

La fixation des frontières des états de l’Asie Centrale pour les nationalités de l’époque selon la répartition ethnique des populations a été effectuée en 1924. La République socialiste soviétique d’Ouzbékistan a été formée le 27 octobre 1924. Les territoires, peuplés en majorité par les Ouzbèks, sont entrés dans la République socialiste soviétique d’Ouzbékistan. Dans la république  se trouvait  82 % du nombre total des Ouzbeks vivant en URSS ; ceux-ci formaient 76 % de toute la population de la nouvelle république. L’Ouzbékistan a fait partie de l’URSS pendant environ 70 ans, et les particularités de développement démographique et social étaient sous l’influence de l’Union Soviétique.

Le 1er septembre 1991 a marqué une rupture dans l’histoire du pays, quand l’Ouzbékistan a déclaré son indépendance. Le 31 août 1991, le Soviet Suprême de la République de l’Ouzbékistan a adopté la Déclaration « Sur l’indépendance nationale de la République d’Ouzbékistan » ainsi que la Loi constitutionnelle «Sur les bases de l’indépendance nationale de la République d’Ouzbékistan».