Journées de la culture japonaise à Noukous

1c (1)
L’Académie des Beaux-arts d’Ouzbékistan et le Caravane-saray de culture internationale Ikuo Hirayama ont organisé les Journées de la culture japonaise à Noukous.
Le président du comité du Jokargui Kenes (Parlement) de la République du Karakalpakistan, Bahamdulla Nurabullaev, le directeur du Caravane-saray international Ikuo Hirayama, Farrukh Usmanov, ont intervenu à l’inauguration tenue à cette occasion. La coopération entre l’Ouzbékistan et le Japon se développe de manière successive dans tous les domaines, le domaine culturel et des arts en particulier.
Dans le cadre de l’évènement organisé dans le but de renforcer les rapports culturels entre les deux pays et de présenter la culture japonaise, une exposition intitulée « La danse légère du pinceau » se déroule au palais d’exposition de la filiale karakalpake de l’Académie des Beaux-arts.
Sont exposés plus de 50 tableaux créés en genre picturale de Sumi-e. Le Sumi-e est le dessin japonais à l’encre, qui représente, à la fois, une philosophie à part entière et une méditation. On l’appelle aussi « l’art des lignes ».
Les travaux calligraphiques et les exemples de l’art d’Ikebana attirent l’attention de nombreux visiteurs. Signifiant « les fleurs naturelles » ou « l’art de faire vivre les fleurs », l’Ikebana montre la beauté en naturel. La composition florale, faite de fleurs coupées, porte un profond sens philosophique. Elle est un reflet de la beauté naturelle qui charme l’homme.
Dans le cadre des Journées de la culture japonaise, on organise entre autres la présentation du kimono, des master-classes de kirie, origami, langue japonaise et calligraphie, des rendez-vous avec des artistes et peintres ainsi que la cérémonie du thé, une tradition nationale du pays du Soleil-Levant.
Share This Post:

Manager Ouzbekistan