Le Centre de la diplomatie populaire de l’OCS a tenu sa première réunion

La première réunion des fondateurs du Centre de la diplomatie populaire de l’Organisation de coopération de Shanghai (OCS) s’est tenue le 6 juillet au Comité gouvernemental pour les relations interethniques et les rapports amicaux avec les pays étrangers à Tachkent. Étaient présents les dirigeants des services ministériels et des départements concernés, membres du Conseil de coordination du Centre.

Le président du Comité, Rustambek Kurbanov, a informé les participants sur les missions et les fonctions générales du Centre.

La réunion a donné lieu aux discussions sur l’adoption de la charte du Centre, l’organisation de son fonctionnement efficace, son financement, la sélection de personnel, la coopération avec des partenaires étrangers, les compositions du Conseil de coordination et de la Commission de révision, ainsi qu’à l’adoption des décisions sur toutes les questions abordées.

Lors de la réunion, Rakhmatulla Nazarov, membre du Comité des relations internationales, des rapports économiques extérieurs, des investissements étrangers et du tourisme au Sénat de l’Oliy Majlis de la République d’Ouzbékistan, a été élu directeur du Centre.

Fondé sur proposition du président Chavkat Mirzioïv à l’issue du dernier sommet de l’OCS tenu les 8 et 9 juin derniers à Astana, le Centre de la diplomatie populaire fonctionne comme une institution permanente de diplomatie populaire, censée jouer un rôle important dans le renforcement futur de la confiance mutuelle et du bon voisinage, de l’intelligence interethnique et interconfessionnelle entre les pays membres de l’OCS.

Ses fondateurs sont le Comité du Cabinet des ministres de la République d’Ouzbékistan pour les relations interethniques et les rapports amicaux avec les pays étrangers, les ministères des Affaires étrangères, de la Culture, de l’Enseignement supérieur et secondaire spécialisé, de la Culture physique et des sports, le Comité d’État pour le développement du tourisme, l’Académie des sciences, l’Académie des Beaux-arts, l’Union des jeunes d’Ouzbékistan, l’Union de créativité des journalistes, l’Union des écrivains d’Ouzbékistan.

Share This Post:

Manager Ouzbekistan