Les problèmes de l’éducation maternelle abordés lors d’une réunion présidentielle

Une réunion consacrée à l’analyse de l’efficacité et des résultats des efforts entrepris en vue de la réformation et du développement de l’éducation préscolaire, présidée par Chavkat Mirzioïev, s’est tenue mercredi 14 février à Tachkent.

La réunion a permis de faire un point sur l’état actuel des établissements d’enseignement préscolaire dans les régions et de discuter des mesures à prendre en matière d’accélération de l’action dans ce domaine. Les dirigeants responsables du secteur et des territoires ont présenté des rapports sur leurs travaux.

Lors des discussions, le chef de l’État a accordé une attention particulière aux problèmes non résolus dans le domaine, aux aspects restés sans attention jusqu’à présent. Il a souligné l’importance de transmettre les écoles maternelles non utilisées aux entrepreneurs avec une condition de leur rénovation et équipement.

L’entretien a permis de déterminer une série d’objectifs relatifs à l’ouverture des établissements maternels sur la base du partenariat public-privé. Les institutions responsables se sont vu charger des tâches importantes dans ce domaine.

Notamment, le ministère des Finances a été chargé de créer une Fondation de développement des établissements d’enseignement préscolaire non gouvernementaux, dont les ressources seraient consacrées à l’attribution de crédits privilégiés pour l’obtention, la construction, la reconstruction et la rénovation des établissements. Le ministère de l’Enseignement préscolaire va quant à lui accélérer l’élaboration des modèles de jardins d’enfants sur la base du partenariat public-privé, des règlements pour le secteur, de leur dotation en personnel. Les autorités territoriales et les banques ont été conférés à élaborer et entériner des calendriers indiquant les délais précis de l’attribution de terrains, de bâtiments et de crédits pour la création de nouveaux établissements d’enseignement préscolaire durant l’année.

« Encore un problème important que nous devons résoudre, a dit le chef de l’État, c’est d’organiser une alimentation correcte et saine dans les jardins d’enfants en accord avec les normes établies. »

Des questions liées à la formation et à la qualification des éducateurs ont également été abordées lors de la réunion. Le président a avancé à cet égard l’idée de créer une Université d’éducation préscolaire à Tachkent en collaboration avec l’Université Bucheon de Corée du Sud.

OuzA
Share This Post:

Manager Ouzbekistan