Ouzbékistan – Chine : sur le chemin du renforcement du partenariat stratégique et des relations d’amitié

1_narodnoye_slovo_nurli_jol_uza

Le président de la République d’Ouzbékistan Chavkat Mirzioïev s’est rendu jeudi 11 mai en Chine pour une visite d’État à l’invitation de son homologue chinois Xi Jinping.

La coopération ouzbéco-chinoise porte un caractère multidimensionnel. Le niveau du partenariat stratégique s’accroît sur un plan permanent. Ces rapports, dont le fondement solide avait été posé par le Premier Président de la République d’Ouzbékistan Islam Karimov. servent aux intérêts nationaux, au développement socioéconomique, à l’accroissement du prestige international de nos pays, se développent successivement dans l’esprit des principes d’amitié et de confiance réciproque.

Traité sur l’amitié, la coopération et le partenariat, signé en 2005, Déclaration commune sur l’approfondissement et le développement de l’amitié, de la coopération et du partenariat (2010), Déclaration commune sur l’établissement du partenariat stratégique (2012), Déclaration commune sur l’approfondissement et le développement de la coopération de partenariat bilatérale (2013), Programme de développement du partenariat stratégique 2014-2018 (2013), Déclaration conjointe de 2016 composent la base juridique de la coopération ouzbéco-chinoise mutuellement avantageuse. L’adoption de ces documents porte une énorme signifiance historique et donne, dans une perspective long terme, une impulsion puissante au développement des relations entre les deux pays.

La cérémonie d’accueil officiel du président Chavkat Mirzioïev s’est tenue vendredi 12 mai. Ont été exécutés les hymnes nationaux des deux pays, et les chefs d’État ont passé en revue la garde d’honneur.

Les négociations entre les présidents Chavkat Mirzioïev et Xi Jinping ont eu lieu en présence des membres de délégations officielles des deux pays. Alors, le président de la République populaire de Chine a salué le chef de notre État à l’occasion de sa première visite d’État en Chine.

« Je suis infiniment heureux de Vous rencontrer à Pékin. Cette année, les rapports diplomatiques entre nos États ont 25 ans, ce qui sert de base au développement dynamique de notre coopération. Je Vous suis reconnaissant de m’avoir accompagné lors de ma visite à Boukhara en 2016. Le développement successif actuel de notre coopération dans tous les domaines nous réjouit », a dit Xi Jinping.

Le président chinois a marqué que les relations sino-ouzbèkes entraient dans une nouvelle étape, montaient à un nouveau niveau.

Chavkat Mirzioïev a exprimé sa reconnaissance pour l’invitation dans ce pays. Il a souligné en particulier que les négociations de ce jour s’inscrivaient dans la poursuite logique du dialogue de haut niveau, qui porte un caractère régulier.

« Nous sommes heureux que Vous, montrant un énorme respect envers l’histoire et la culture riche de l’Ouzbékistan, avez visité Boukhara en 2016 et démontré un grand intérêt à l’héritage culturel riche de nos ancêtres. L’Ouzbékistan considère la Chine comme un pays à une histoire ancienne et une culture unique, qui dispose d’un énorme potentiel, qui est un des leaders de l’économie mondiale et qui avance en toute confiance vers l’atteinte de ses objectifs » a dit Chavkat Mirzioïev.

Les négociations ont donné lieu à un échange de vues sur les aspects importants des relations bilatérales et multilatérales, particulièrement, le développement de la coopération dans les domaines politique, commercial et économique, culturel et humanitaire, des investissements. Ont été abordées les questions liées au développement futur de la coopération économique et culturelle.

À l’issue des négociations de haut niveau, Chavkat Mirzioïev et Xi Jinping ont signé la Déclaration conjointe entre la République d’Ouzbékistan et la République populaire de Chine. De même, un paquet de documents importants ont été signés : des accords intergouvernementaux sur la coopération technique, la communication d’automobile internationale, l’échange de notes pour le financement des projets d’amélioration de l’éducation dans les établissements d’enseignement général, l’assurance des équipements modernes pour le secteur de la santé ; le mémorandum de compréhension mutuelle dans le domaine vétérinaire et de la quarantaine des plantes ; le mémorandum de compréhension mutuelle pour la promotion de la coopération entre les petites entreprises et les entrepreneurs privés ; le plan de coopération 2018-2020 sur l’échange interinstitutionnel dans le domaine agricole.

Un entretien de format restreint a eu lieu entre Chavkat Mirzioïev et Xi Jinping. Ils ont procédé à un échange de vues sur un large spectre de questions liées au développement futur de la coopération entre l’Ouzbékistan et la Chine, les problèmes régionaux et internationaux d’intérêt commun.

La confiance a été partagée par rapport aux accords parvenus que ces derniers favoriseront le renforcement des relations ouzbéco-chinoises et l’amélioration du bien-être des peuples des deux pays.

La Chine est un partenaire fiable et éprouvé avec le temps pour l’Ouzbékistan. Les relations entre les peuples ouzbek et chinois sont indissolublement liées à l’histoire de la Route de la Soie. Les valeurs et traditions nationales de ces peuples ont joué un grand rôle dans le développement de la culture mondiale. C’est grâce au développement des rapports commerciaux par la Route de la Soie que l’humanité s’est vue enrichie par des choses transformées aujourd’hui en besoins quotidiens, telles que le thé, le coton, la soie, le papier et d’autres.

À l’heure actuelle, la Chine est un des principaux États apportant de gros investissements dans l’économie de l’Ouzbékistan. Dans notre pays, on compte plus de 700 compagnies et entreprises au fonctionnement desquelles participe le capital chinois. Au cours des dernières années, les investisseurs chinois ont introduit quelque 7,8 milliards de dollars dans l’économie de l’Ouzbékistan.

En 2016, les échanges commerciaux entre l’Ouzbékistan et la Chine ont composé 4,2 milliards de dollars. Sur le marché chinois, on observe une demande croissante pour les produits textiles, agricoles et plastiques fabriqués en Ouzbékistan.

La Chine participe activement à la mise en œuvre des programmes de modernisation et de diversification de l’économie en Ouzbékistan, d’élargissement de la production de produits compétitifs et d’augmentation du potentiel d’exportation de l’industrie.

Une attention particulière est accordée aux rapports, durables et mutuellement avantageux, avec les compagnies industrielles de Chine, au développement des branches de hautes technologies en premier lieu. Des projets communs se réalisent avec succès dans les secteurs pétro-gaziers, des télécommunications, des transports, des industries textiles et chimiques et d’autres domaines.

Particulièrement, les acteurs d’affaires chinois ont intervenu à la construction de plusieurs entreprises industrielles en Ouzbékistan, notamment, de l’usine de potasse de Dekhkanabad, de l’usine de soude de Koungrad. Avec le concours des entrepreneurs chinois, la production de produits électrotechniques, de téléphones mobiles et de matériaux de construction a été lancée en Ouzbékistan. La compagnie Huawei a réalisé vingt projets en matière de développement des réseaux de télécommunications à Tachkent et dans les régions d’Ouzbékistan. Produits en collaboration avec ZTE, les modems, smartphones et d’autres appareils ont une grande demande sur les marchés intérieurs et extérieurs.

Par ailleurs, toutes les quatre branches du gazoduc Asie centrale – Chine traversent le territoire de l’Ouzbékistan. La Corporation pétrogazière de Chine participe activement aux travaux de prospection géologique et de mise en valeur des gisements d’hydrocarbures prometteurs en Ouzbékistan. En collaboration, le traitement approfondi du gaz naturel est mené dans l’usine gazochimique de Moubarek.

La visite d’État du président de la République d’Ouzbékistan Chavkat Mirzioïev en République populaire de Chine continue.

 

Par Abu Bakir Urazov. Photo de Yolkin Shamsiddinov. OuzA. Pékin.
Share This Post:

Manager Ouzbekistan