Samarkand est la perle de l’Ouzbékistan. C’est l’une des plus anciennes villes du monde avec 2750 ans d’histoire, aussi ancienne que Rome, Athènes ou Babylone. En Orient, depuis des temps  immémoriaux on l’appelle l’ « Etoile de la Terre », la « Perle » ou le « Visage du monde ».

Tout au long de son histoire séculaire, la ville a connu grandeur et décadence. Malgré les invasions dévastatrices, la ville s’est toujours relevée pour renaître plus belle encore. Sous  le règne d’Amir Timour (Tamerlan), Samarkand connait une période de  prospérité et de grandeur. Natif de Chakhrisabz, Amir Timour a  fait de Samarkand la  capitale de son immense empire.  Important  carrefour  sur la Route de  la  Soie, la ville  avait une situation  géographique très avantageuse. La ville de Samarkand conserve de brillants exemples  de l’architecture du Moyen âge, qui frappent par leurs formes parfaites et la richesse de leurs couleurs.

La place Registan est l’endroit le  plus visité à Samarkand, elle  est  impressionnante par sa perfection monumentale, son mariage de belle  majolique et de mosaïque azurée. La place Registan est  une des plus belles places du monde. Elle abrite  trois  universités  médiévales (medersa) : la medersa  Oulough bek, la medersa Tilla-Karri et la medersa Cher-Dor. Située sur la colline d’Afrosiab, la  nécropole Chah-i-Zinda est, avec l’ensemble  Bibi-Khanoum, le mausolée Gour-Emir et d’autres  chef d’œuvres  de l’architecture l’une  des merveilles architecturales de l’Asie Centrale.

Des gens du monde entier arrivent aujourd’hui à Samarkand pour  admirer les reliques du monde islamique, telles que le tombeau du saint Hussain-ibn-Abbas, qui au Moyen-âge était aussi respecté des pèlerins que La Mecque. En 1997, sur l’initiative de l’UNESCO fut largement célébré le 1225-ème anniversaire de l’Imam al-Boukhari, grand savant et théologien oriental. Dans le village de Khortang, près de Samarkand, où repose le grand savant, un ensemble architectural a été restauré pour cette occasion.