Un concours récompensant les meilleurs artistes de la danse nationale

La première danse “Tanovar” a été exécutée par l’artiste populaire Mukarrama Turgunbaeva en 1942. Quelque temps après, son art a conquis la scène dans plusieurs pays du monde. Un succès expliqué par l’incarnation de sa danse de tous les meilleurs traits de la femme ouzbèke, de son âme.
milliy_ra_s_sanati_ravna_i_y_lida_01_06_2015
Le concours national de danse portant le nom de Mukarrama Turgunbaeva, dont les organisateurs sont le ministère des Affaires culturelles et du Sport de la République d’Ouzbékistan et l’Union nationale de danse Uzbekraks, a donné l’attention justement à ces aspects.
Le ministre par intérim des Affaires culturelles et du Sport, M. Akhmedov, a intervenu lors de l’évènement tenu à l’occasion du concours pour évoquer la priorité que portent le développement et la promotion du patrimoine culturel et spirituel national et sa conservation pour les générations futures.
Le ministère et l’union Uzbekraks conduisent ce concours depuis 1997, conformément à l’arrêté gouvernemental relatif au développement de la danse nationale et de la chorégraphie en Ouzbékistan, dans le but de développer la danse nationale et l’art de la chorégraphie, de révéler et soutenir des jeunes talents, de présenter leur art au peuple.
Cette année, plus de 300 danseuses professionnelles et étudiantes débutantes d’entre 17 et 25 ans ont participé aux étapes territoriales du concours.
Les gagnantes se sont vu remettre des prix avec certificats.
* * *
Une exposition consacrée à la vie et à la créativité de l’artiste populaire d’Ouzbékistan Mukarrama Turgunbaeva a été inaugurée au Musée d’État des arts d’Ouzbékistan.
Mukarrama Turgunbaeva, une des éminents noms connus dans le monde culturel, a organisé l’ensemble de danse “Bahor” (“Printemps”) en 1957. Plus de cent danses qu’elle a exécutées, comme “Tanovar”, “Rohat”, “Pilla”, “Munojaat”, “Katta uyin”, “Pakhta”, “Khumor”, font partie du fonds d’or de la danse ouzbèke.
La créative de l’artiste a obtenu une haute appréciation dans la République durant les années de l’indépendance. En reconnaissance de ses grands services sur le chemin de l’épanouissement de la danse nationale, l’artiste a été décorée de l’ordre national du mérite “Buyuk xizmatlari uchun” (“Pour grands services”).
Au musée, sont donc exposés les costumes de scène, les affaires personnelles, les photographies et les albums de la danseuse, ainsi que des affiches de concerts, des pièces de souvenir et des vidéos.
Dans le cadre de l’évènement, une conférence a eu lieu au Conservatoire national d’Ouzbékistan sur les questions actuelles liées au développement de l’art de la danse.
Share This Post:

Manager Ouzbekistan