La  vallée  de Fergana, baignée de  jardins florissants, est un « berceau de la  civilisation », un « jardin d’Eden » comme on l’appelle aujourd’hui. Elle a la forme d’un grand bol, entourée de trois côtés par les montagnes : le Tian – Chan au  nord  et l’Alaï au sud-est. La vallée de Fergana  a toujours  joué un rôle culturel considérable en Asie Centrale.  Les vestiges de sites antiques  et  les monuments médiévaux  rappellent que  jadis la vallée était le  berceau de  différentes civilisations.

Dans  les oasis  de la  vallée de  Fergana ont trouvé  leurs  abris  les  grandes  villes, comme Fergana, Kokand, Andijan et Namangan, qui  font partie des  plus anciennes villes  de  l’Asie Centrale. Par  exemple les  premières sources écrites sur  Kokand datent  du X siècle. C’était  le  centre du Khanat  de Kokand et  elle est restée pendant  très  longtemps la ville  principale de la  vallée. La Grande Route  de  la Soie passait par l’ancien Khavokand (aujourd’hui Kokand), connu pour son artisanat. Outre  cela Kokand était un centre  religieux  très  important. Lors de son apogée,  il y avait 35 médersas  et 100 mosquées dans  la ville. Malheureusement, la  plupart d’entre  elles a été détruite par  le  temps.